Cameroun: La Fecafoot institutionnalise la guerre dans la Dynamo FC

Dans une résolution, illégale, inique et cynique prise le 14janvier dernier lors de la réunion de son tout premier  comité exécutif, la Fecafoot dans l’affaire « Dynamo » s’est montrée partiale, et sans même cacher son parti-pris qui frisait « la loi des vainqueurs ».

En se basant sur la décision d’une supposée assemblée générale d’octobre 2016 le Comex affirme que Isaac Sinkot demeure « président » de la Dynamo. Quelle bassesse! Aucune assemblée générale n’a porté jusqu’à ce jour Sinkot (qui a toujours refusé d’en organiser une) à la tête du club du Peuple Bassa, Mpo’o et Bati.

L’ex défenseur international Isaac Sinkot, soutien de Seidou Mbombo Njoya lors de la campagne pour son entrée à la Fecafoot bénéficie là d’un retour de manivelle, du prince de Foumban, qui avait pourtant dans sa campagne et sa profession de foi énoncé comme principe de base: « le rassemblement », en 3 semaines de mandature, lance de signaux très graves de ce que vont être les 4 années à venir à la Fecafoot.

Despotisme, favoritisme, et surtout main mise sur les clubs n’ayant pas voté pour le fils du Sultan…Sinon, comment comprendre que lors d’un comité exécutif où plusieurs cas similaires à la Dynamo ont été  » examinés », la seule résolution prise en 10minutes, comme l’a déclaré Balog John autre mentor (du désordre) de Sinkot, est celle portant sur la Dynamo?

Pendant ce temps, les autres clubs « mythiques » bénéficiaient d’une « médiation »? De qui pensent-ils se moquer au Comex? Du Peuple Bassa, Mpo’o Bati? Non, certainement pas!

Restitution des faits

Isaac Sinkot n’a jamais de sa vie été « ÉLU » président de la Dynamo FC. Il a été coopté sur proposition par le comité de sage en 2016. Avec un mandat d’administrateur provisoire de 4mois.

Dans les recommandations qui lui avaient été assignées, il devait gérer les affaires courantes et amener la Dynamo à terminer la saison. La plus importante de toutes, était d’organiser avant la fin de son mandat de 4mois, une assemblée générale élective, pour doter la Dynamo d’un nouvel exécutif légitime et populaire. Il ne l’a jamais fait!

Hier, le Comex Fecafoot le désignait comme « président élu de la Dynamo Fc », ce qui est faux sur toute la ligne. Mercredi, sur RSI, l’un de ses mentors, Balog John, par ailleurs membre du Comex a plutôt annoncé, que Sinkot était le « Directeur général » de Dynamo Soas. Ça va se savoir!

Un pays, plein contradiction, au football en décrépitude, se livre généralement à ce type de spectacle lamentable. Mais l’histoire est têtue. Tombi se croyait tout puissant et intouchable, nous connaissons tous la suite.

Seidou Njoya devrait  » ressembler et non chercher à diviser davantage » or la Dynamo Fc, est un et indivisible. Comme dit un célèbre chanteur ivoirien, « le second nom de Dieu, c’est le Temps! ».

Signé, Nsang Job,

Supporter de la Dynamo originelle, légale et légitime, dirigée par Me Bateky. Dynamo Peuple!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *