France : les Marseillais dégoutés par un Njie jugé de plus en plus nul

Pour ouvrir sa saison 2018/2019, l’OM s’est largement imposé face au Toulouse FC grâce à un doublé de Payet et des buts de Germain et Thauvin (4-0). Face à un adversaire moyen, de nombreux marseillais se sont mis en évidence dans le bon sens du terme. Et puis Clinton Njie s’est lui mis en évidence, mais plutôt négativement. Il est temps de dire adieu Clinton.

L’inconstance comme maître mot

Clinton est un joueur assez particulier. Capable très souvent du pire, il peut sortir une baguette magique sans que l’on s’en rende compte et inscrire un but ou réaliser un geste technique de haut niveau. Puis retomber dans ses travers absolument négatifs et refaire surface 5 matchs plus tard avec une action de classe, en témoigne ce but assez extraordinaire inscrit en Europa League face à Salzbourg où son enchaînement contrôle/passe en profondeur pour Payet puis déplacement puis contrôle orienté but sont à montrer dans toutes les écoles !

Du coup, il se dégage un sentiment assez étrange autour de ce joueur. Quand il est dans un bon jour et qu’il marque un ou 2 buts, on arriverait presque à l’aimer et à souhaiter qu’il reste. Comment ne pas aimer un joueur très moyen qui claque un but à la dernière seconde face à un public totalement hostile comme celui de Bastia qu’il va narguer avec la simulation de CR7, le fameux « calma calma » ?!

La réponse est simple et arrive dès le match suivant. Prenons d’ailleurs l’exemple de la rencontre face à Toulouse.
Des mauvais choix à la pelle, cette capacité à foncer tête baissée sur un adversaire, cette propension à ne jamais faire la passe à son partenaire qui pourtant réalise un appel parfait, cette nonchalance naturelle qui ne passe pas… Voilà pourquoi ce joueur se rend insupportable. Coïncidence ou pas, c’est après sa sortie que l’OM a vraiment déroulé pour infliger une correction aux toulousains.

Une erreur de casting

Son arrivée à la fin du mercato de 2016 marquait la fin de cet OM qui tentait un peu n’importe quel coup en se disant « bon on va voir, si ça marche tant mieux si ça marche pas tant pis ».

Le profil de Njie était parfaitement connu des dirigeants ou supporters marseillais : « un tout droit » doté d’une technique correcte mais qu’on n’imagine pas une seconde exploser au très haut niveau. Lyon avait d’ailleurs encore été une fois très bon en le vendant très cher à Tottenham, mettant en avant cette capacité extraordinaire des clubs Anglais à jeter l’argent par les fenêtres.

Son bilan à l’OM est pour le moment très moyen et on imagine pas forcément qu’il s’améliore… Son point culminant restera le début de saison 2017/2018 où il avait enchainé 5 buts en 6 journées sauvant l’OM qui voyait Germain et Mitroglou dans le trou. Après ça ? Seulement 2 buts inscrits lors des 21ème et 33ème journée…

Quid du mercato 2018 ?

Recruté 7M€ à Tottenham, on se dit que l’OM ne peut pas accepter moins. Le problème c’est que le marché Anglais est fermé, et soyons clairs c’était la porte de sortie la plus envisageable, notamment pour des clubs comme Fulham ou West Ham qui ne regardent pas trop à la dépense pour ce genre de joueur. On imagine moins un club Espagnol ou Allemand prendre le risque et encore moins un club Français qui devrait sortir une indemnité de transfert non négligeable et surtout un salaire très conséquent pour la L1 (près de 200.000€ par mois !!!).

Il faut aussi se dire qu’actuellement, Njie est en position de force puisque les solutions sont assez faibles pour Rudi Garcia qui s’apprête à perdre Cabella et qui semble ne pas faire confiance à Khaoui. Il ne reste donc que Thauvin, Ocampos et Njie pour 2 places. Sanson et Lopez n’offrent pas de garanties sur les côtés et Payet ne peut plus bouger de son poste de 10 où il excelle. Autant dire que -pardonnez-moi l’expression- c’est la merde.

L’OM peine dans ce mercato et même si le poste d’ailier gauche est clairement identifié comme une large priorité, il n’a pour l’instant accouché d’aucune rumeur intéressante… Peut-être que les 35M€ de Zambo vont être utile, espérons-le !

En attendant, Clinton n’a pas fini de nous exaspérer avant de nous rendre complètement fous lorsqu’il aura inscrit un but improbable qui nous donnera la victoire, peut-être face à Nîmes ou Rennes avant de quitter le navire ?

(source Yahoo sportS)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *