Samuel Eto’o: Si je devenais entraîneur, je serais meilleur entraîneur que lui

La légende du football camerounais, Samuel Eto’o, s’est exprimé sur l’Algérie. Il a notamment évoqué Djamel Belmadi, ainsi que les prestations fournis par Riyad Mehrez et Beghdad Bounedjah, avant de tacler violemment l’ancien sélectionneur national Vahid Halilhodžić, hier dimanche lors de la conférence de presse des légendes de la CAF. Samuel Eto’o a d’abord encensé le franc de l’attaque algérienne. Pour lui, « Baghdad est l’un des meilleurs attaquants africains ». Concernant Riyad Mahrez, il voit en lui un futur grand capitaine. « J’ai vu le dernier match, j’ai vu un capitaine qui prend son équipe en main et qui joue à fond ; je lui dis merci », a fait savoir l’ancien buteur du FC Barcelone. Par la suite, Samuel Eto’o s’est exprimée sur la nomination de Djamel Belmadi à la tête de la sélection algérienne. « Je suis surpris de voir la gestion de notre frère Djamel, qui a été l’un des grands hommes de l’Algérie par le passé. Il connaît la maison, sait comment parler à ses gars ; c’est l’homme de la situation », a déclaré l’ancienne star des Lions indomptables. 8 ans après, Samuel Eto’o revient sur le match Algérie – Cameroun Évoquant le match amical Algérie – Cameroun qui a été annulé en novembre 2011, Samuel Eto’o a affirmé que lui et ses coéquipiers étaient prêt à se rendre à Alger pour donner la réplique aux Fennecs, assurant : « Tout ce qui a été dit à l’époque était faux. Je profite de cette occasion que vous m’avez donnée pour vous expliquer, et j’espère que ce que je dirai sera relayé. J’ai même été suspendu pour 18 matches à cause d’un mensonge ; j’ai été plusieurs fois à Alger reçu par l’ancien chef d’État. C’est chez moi, même sans argent, je serai venu jouer. Il y avait cependant un problème, c’est pourquoi je me mêle aujourd’hui et nous essayons d’éradiquer la mauvaise gestion et la mauvaise organisation ».B9718320228Z.1_20190122151232_000+G93CR028M.1-0

Samuel Eto’o a violemment taclé Vahid Halilhodžić L’ancien buteur du FC Barcelone a rejeté les accusations dont il a fait objet après l’annulation du match Algérie – Cameroun. À l’époque, le sélectionneur national Vahid Halilhodžić avait critiqué Samuel Eto’o qu’il tenait pour principal responsable de l’annulation de cette joute amicale. Eto’o affirme alors : « L’entraîneur Vahid à l’époque avait eu des mots très, très durs à mon égard. Je vais lui dire : l’histoire que j’ai écrite dans le football, il est loin de l’écrire ; il est très loin de l’écrire et ne l’écrira jamais. Je pense même que demain, si jamais je devenais entraîneur, je serais meilleur entraîneur que lui. Quand il vient chez nous, il faut qu’il respecte ceux qui ont écrit l’histoire de chez nous ». Visiblement très remonté contre Vahid Halilhodžić, qui avait salué sa suspension par la Fédération camerounaise de football, l’ancien international camerounais a tenu à vider son sac : « Je pense que j’ai écrit la plus belle histoire du football africain, et lui avait le devoir de garder le silence et d’avoir les bonnes informations, avant de se prononcer. Je lui permets donc de lui dire que la prochaine fois, il doit se taire, parce que si nous ne répondons pas, c’est qu’on ne nous voulons pas descendre si bas ; ce n’est pas parce qu’ils ont raison, voilà, il a ma réponse aujourd’hui. Depuis 2011, je gardais cela, et j’espère que vous allez relayer cela ».

Source : Observalgerie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *