Football / Pepe & Cristiano, la longue histoire (du Sporting au Real Madrid).

Né Képler Laveran Lima Ferreira, Pepe comme on le surnomme tous est né le 26 février 1983 à Maceió au Brésil, est un footballeur international portugais. Il joue actuellement au poste de défenseur dans le club du Real Madrid et en sélection portugaise.

Brésilien de naissance, Pepe démarre cependant sa carrière au Portugal sous les couleurs du CS Maritimo durant trois ans. À l’été 2004, il rejoint le FC Porto, sacré champion d’Europe quelques mois plus tôt, et remporte deux championnats nationaux et plusieurs coupes. Recruté par le Real Madrid en 2007, il remporte la Liga et la Coupe du Roi par deux fois et prend part à la conquête de la « Decima » (dixième Ligue des Champions du club) soulevée en 2014. Avec Sergio Ramos, il forme la charnière centrale des Merengues depuis plusieurs années.

En sélection, il se révèle au grand public durant l’Euro 2008 où il fait partie de l’équipe-type. Il dispute également la Coupe du monde en 2010 et 2014 ainsi qu’à l’Euro 2012 avec le Portugal en tant que titulaire. Il a été le grand artisan du triomphe du Portugal, à l’Euro 2016, dont il a été le Meilleur joueur de la finale (France 0-1 Portugal / Eder).

Solide physiquement, Pepe est connu pour ses interventions agressives et son comportement peu violent mais propres sur le terrain. Défenseur central de formation, il peut jouer également milieu de terrain défensif.

Maritimo, où le transfert vers le Sporting capote à la dernière minute

0.jpg

Né à Maceió, Brésil, Pepe a été formé au Sociedade Sportiva Sete de Setembro avant de rejoindre le Corinthians Football Club. À l’âge de 18 ans, aux côtés de son coéquipier Ezequias, il s’installe au Portugal et a signé avec le CS Marítimo dans l’île de Madère, où il passe la grande majorité de sa première saison avec l’équipe B. Après avoir été promu en première division pour la saison 2002-03, sous les ordres de Byshovets Anatoliy entraîneur, Pepe a rarement raté un match, jouant dans plusieurs postes, dont milieu de terrain défensif.

La rencontre avec Cristiano Ronaldo, la triste histoire !

B4cmbh6CYAIK0kM (1).jpg

Au cours de la pré-saison de 2003-04, Pepe a reçu l’autorisation de s’entraîner avec Sporting Club de Portugal pendant deux semaines, après quoi un accord pourrait être négocié pour son transfert. Toutefois, le club ne pourra pas mettre d’accord sur les termes et le transfert a échoué, le joueur est donc de retour pour aider Marítimo qui finira sixième et se qualifiera pour la Coupe UEFA, après avoir contribué à son équipe (1 but en 30 matchs).

C’est ici qu’il fait la connaissance de celui qui deviendra son ami de toujours, Cr7, le futur meilleur footballeur de la planète. Dommage pour lui, il ne va pas porter les mêmes couleurs que ce dernier au Sporting puisque les deux clubs (Maritimo et Sporting) ne se sont pas tombés d’accord pour un contrat.

FC Porto, la découverte du haut niveau.

Pepe_.jpg

Au cours de l’été 2004, Pepe a signé avec le club Portugais, le FC Porto, pour 1 000 000 € plus trois joueurs : Tonel, Evaldo et Antonielton Ferreira. Une clause de l’accord a également déclaré que Marítimo recevrait 20% de toute indemnité de transfert avenir. À sa première saison, l’espagnol Víctor Fernández entraîneur à l’époque, Pepe était surtout utilisé comme une sauvegarde, jouant avec des vétérans Pedro Emanuel, Jorge Costa et l’utilité défenseur Ricardo Costa. Cependant, l’année suivante, sous la direction de Co Adriaanse, il a eu une saison de percée, s’imposant comme l’un des meilleurs défenseurs de la concurrence au sein de l’équipe Portugaise. Porto remporte finalement la Liga Sagres et la Coupe du Portugal en 2006.

Real Madrid, la confirmation.

Pepe+Cristiano+Ronaldo+Real+Madrid+v+Barcelona+fry1HyR71dpl.jpg

Il rejoint le Real Madrid à l’inter-saison 2007. Il signe un contrat de cinq ans en faveur du Real Madrid, pour un transfert de trente millions d’euros. Il est officiellement présenté dans son nouveau club le 12 juillet 2007.

262px-Pepe_at_Yankee_Stadium.jpg

Accumulant les blessures à la suite de son arrivée au Real Madrid, Pepe peine à s’imposer et à faire taire les critiques.

Pepe défraie la chronique sportive à l’occasion du match Real Madrid – Getafe le 21 avril 2009. Alors que le score est de 2-2, Javier Casquero chute dans la surface de réparation au contact de Pepe. Dans la continuité de l’action, Pepe, énervé par cette simulation qui provoque un penalty, assènera à celui-ci une série de coups de pieds avant de se pencher vers lui, l’écrasant avec le genou, lui tirant les cheveux, le pinçant violemment au bras et lui écrasant le mollet, le tout alors que Javier Casquero est encore au sol. À deux des coéquipiers de Javier Casquero qui viennent s’interposer, il assène une gifle et un coup de poing. Il sera finalement maitrisé par son coéquipier et capitaine Iker Casillas qui le conduira en dehors du terrain. Pepe écopera de dix matches de suspension pour ces actes.

Il fait partie des cadres de l’équipe nationale portugaise, mais sa blessure pour six mois à la suite d’une rupture des ligaments croisés du genou droit remet en cause sa participation au mondial qui se tient en Afrique du Sud en 20103. Il intègre finalement l’équipe nationale pour la Coupe du monde.

Ses interventions lors du huitièmes de finale retour de la Ligue des champions en 2011 contre Lyon donnèrent également lieu à différents commentaires parmi lesquelles ceux du président d’honneur du Real Madrid, Alfredo Di Stéfano, qui conseilla à Pepe de ne « pas perdre les pédales ».

pepeee.jpg

Le 12 juillet 2011, il prolonge son contrat, qui prenait fin en 2012, jusqu’en juin 2015. Le nouveau salaire du Portugais sera environ 4 millions d’euros, contre 1,8 million avant. Durant la saison 2012-2013, Pepe se voit reléguer sur le banc des remplaçants à la suite de l’éclosion du jeune défenseur central français, Raphaël Varane. Lors de la saison 2013-2014 et l’arrivée de Carlo Ancelotti à la tête de l’équipe, Pepe profite de la blessure de Varane et sa longue convalescence pour retrouver une place de titulaire au côté de Sergio Ramos, son capitaine. De retour de blessure, Varane retrouve une place dans l’axe par intermittence pour ne pas se blesser à nouveau, et c’est Pepe qui est le plus souvent aligné avec lui.

Sélection nationale, une nouvelle vie sacrée.

pepe.jpg

Pepe, qui a été révélé dans le championnat portugais, envisage assez vite de rejoindre la sélection portugaise plutôt que la brésilienne. Mais il doit attendre pour commencer sa carrière internationale sa naturalisation à l’âge de 24 ans, en août 2007. Quasi immédiatement, le 29 août, il est appelé en équipe nationale du Portugal par Luiz Felipe Scolari. C’est un premier rendez-vous manqué car une blessure l’empêche de rejoindre la sélection.

Scolari le rappelle le 9 novembre, pour les matches contre l’Arménie le 17 novembre, et la Finlande quatre jours plus tard. Il devient international portugais, le 21 novembre 2007, en disputant en entier et en tant que titulaire le match du 21 novembre 2007 contre la Finlande, rencontre qui se termine sur le score de 0-0 et qui permet au Portugal de décrocher la qualification pour l’Euro 2008. Très vite, avec ses performances très solides, il devient un pilier de la Selecçao.

Il marque son premier but sous les couleurs portugaises le 7 juin 2008, lors du premier match de l’Euro contre la Turquie.

Le 16 juin 2014, lors de la Coupe du monde au Brésil, il se fait exclure du terrain lors du match Allemagne-Portugal, pour avoir donné un coup de tête à l’attaquant allemand Thomas Müller.

cristiano-ronaldo-pepe-portugal-france-euro-2016-finale.jpg

Lors de l’Euro 2016, Pepe fait partie des indiscutables titulaires à son poste. Le Portugal parvient à s’extraire des phases de poule en finissant toutefois 3ème de son groupe à priori abordable après trois matchs nuls contre l’Islande (1-1), l’Autriche (0-0), match au cours duquel il recevra son seul carton jaune, et la Hongrie au terme du match le plus prolifique des phases de poule de la compétition (3-3). Les prestations de Pepe se font beaucoup plus remarquer en 8èmes de finale contre la Croatie (victoire 1-0 ap) et en quarts de finale face à la Pologne (1-1, 3 tab à 5 pour le Portugal). Il manquera toutefois la demi-finale face aux Pays de Galles suite à une blessure. Sa sélection s’impose 2-0. Il sera de retour pour la finale face à l’équipe de France de football que le Portugal remportera 1-0 grâce à un but d’Eder à la 109ème minute. Pepe sera élu homme du match de cette finale et remporte son premier titre en sélection, le premier titre de l’histoire de la sélection portugaise. Il figurera dans l’équipe type de la compétition pour la troisième fois d’affilée, en trois participations.

 

Palmarès

Membre de l’équipe-type de l’Euro 2008

Membre de l’équipe-type de l’Euro 2012

Membre de l’équipe type de l’Euro 2016, meilleur joueur de la finale

Vainqueur de l’Euro 2016

 

En Clubs

Champion du Portugal en 2006 et 2007

Vice-champion du Portugal en 2005

Vainqueur de la Coupe du Portugal en 2006

Vainqueur de la Supercoupe du Portugal en 2006

Vainqueur de la Coupe intercontinentale en 2004

Champion d’Espagne en 2008 et 2012

Vice-champion d’Espagne en 2009, 2010, 2011, 2013, 2015 et 2016

Vainqueur de la Coupe d’Espagne en 2011 et 2014

Vainqueur de la Supercoupe d’Espagne en 2008 et 2012

Vainqueur de Ligue des champions en 2014 et 2016

Membre de l’équipe type de la Ligue des champions en 2012 et 2014

Vainqueur de la Coupe du Monde des Clubs en 2014

Vainqueur de la Supercoupe de l’UEFA en 2014

 

Cherif Sadio (Alkalo Balanta).

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *