Gros clash entre Geremi Njitap(Fifpro ) et Cyrille Domoraud (Afi) en Côte d’Ivoire

Dans un communiqué dont copie nous est parvenue, le président de l’Association des footballeurs ivoiriens ( Afi), Cyrille Domoraud, recadre le président de la Fifpro Afrique, qui n’est autre que le Camerounais Geremi Njitap à qui il reproche d’avoir tenu des propos  »désobligeants » lors d’une activité qui a eu lieu le mercredi dernier à Port-Bouet.

Geremi Njitap en Côte d’Ivoire

L’ex international camerounais, aujourd’hui président de la Fédération internationale des associations de footballeurs professionnels (FIFpro Afrique), Geremi Njitap, était, mercredi 5 octobre 2022, aux côtés de Didier Drogba, au Centre Pilote de Port Bouet, pour une activité de sensibilisation sur les ‘’les risques d’une émigration mal préparée ».

L’ancien footballeur camerounais a saisi l’occasion pour tirer à boulets rouges sur l’association des footballeurs ivoiriens (AFI), absente à cette activité. « Vous avez constaté que l’AFI n’est pas présente. Vous savez que la FIFpro qui est l’instance faitière mondiale a des directives vis-à-vis de ces associations ou des syndicats membres. Mais sachez que je suis africain, la Côte d’Ivoire est une très grande nation de football. On a besoin de représentant digne qui respecte ou qui remplit toutes les conditions ou les directives de la FIFpro. Sachez qu’à la Fifpro , ce n’est pas le nombre, c’est la qualité. Parce que nous savons que le footballeur, c’est la matière première. Et c’est de celui-là qu’on prend soin », a soutenu le président de la Fifpro Afrique.

Et la réponse de l’Afi n’a pas tardé. Dans un communiqué signé de son président, Cyrille Domoraud, l’association des footballeurs ivoiriens a dénoncé un « manque de respect » vis-à-vis de son image, tout en interpellant les hauts responsables de la Fifpro. ‘’ À Abidjan, dans le cadre d’une activité liée à l’émigration des jeunes footballeurs, Monsieur Geremi Njitap a émis une opinion fort désobligeante sur l’AFI et ses responsables, le mercredi 05 Octobre 2022. En effet, dans des propos relayés par la presse, le président du Syndicat national des footballeurs camerounais ( SYNAFOC ) affirme que la FIFPRO a « besoin d’un représentant digne de l’AFI ».

Cyril Demoraud président Afi ancien capitaine des éléphants

Une telle allégation apparaît, à tout point de vue, comme un manque de respect flagrant à l’endroit de notre Institution qui, depuis 2009, travaille avec ses dirigeants, à la défense des Droits et Intérêts des footballeurs ivoiriens. Un manque de respect, également, à l’Etat de Côte d’Ivoire qui, à travers son ministère de l’Intérieur, reconnaît l’existence légale de l’AFI et de ses dirigeants. Par conséquent, la Direction de l’AFI s’insurge contre cet agissement aux antipodes des valeurs de la FIFPRO. Et tient à préciser que malgré sa suspension en Juillet 2020, l’AFI est restée en contact permanent avec la FIFPRO. Les échanges entre les deux entités se font dans un cadre purement institutionnel. En outre, la Direction de l’AFI devant cette sortie inappropriée de Monsieur Geremi Njitap , se réserve le droit d’en informer le BOARD de la FIFPRO‘’, mentionne le communiqué produit par Cyrille Domoraud.

Source : Afrique-sur7.ci

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :