Zambo Anguissa : Un Lion indomptable qui monte en Europe

Il est en train de se faire un nom en Europe, plus précisément à l’Olympique de Marseille. André Zambo Aguissa puis que c’est de lui qu’il s’agit est en train de prendre ses gammes au niveau de l’entrejeu marseillais depuis le début de la saison.

Paris, 20 Novembre / sportsinfos-buzz.com

Ancien sociétaire du Conton Sport de Garoua (Cameroun) avec lequel il s’est révélé entre 2013 et 2014, Zambo quitte son pays natal, Cameroun pour déposer ses valises au Stade de Reims où il ne disputera aucune minute pour sa première année avec les rouges et blancs. Fort de son caractère athlétique et de son abatage physique, le jeune camerounais fera office de cadre dans la sélection U20 des Lions Indomptables. Avec la sélection jeune de son pays, il étale sa classe et fait l’objet de plusieurs convoitises. Et c’est à l’Olympique de Marseille qu’il déposera ses baluchons en 2015 pour y poursuivre sa progression, malgré ses essais à Valenciennes, sous les ordres de David Le Frapper.

A la Canebière, il rempile et devient très vite un des maillons forts de l’équipe CFA de l’OM. Il effectue la préparation avec l’équipe première et se retrouve régulièrement appelé avec le groupe professionnel dès le début du championnat. Il joue son premier match professionnel lors d’une rencontre de Ligue Europa contre le FC Groningue, puis joue son premier match en Ligue 1 lors de la 6e journée face à l’Olympique lyonnais en entrant en jeu à la place du marocain, Abdelaziz Barrada. Deux semaines plus tard, il est titulaire pour la première fois face au Angers SCO.

Peu après, le monde du football découvre le jeune milieu de terrain récupérateur camerounais. Âgé de 22 ans (16 Novembre 1995), Zambo décline la Coupe d’Afrique des Nations Gabon 2017 pour se concentrer en club où il commençait à gagner une place de titulaire. Le Cameroun termine champion d’Afrique quelques mois plus tard sans lui. Et malgré son refus de disputer la CAN, le sélectionneur national Hugo Broos fait appel à lui pour la dernière coupe des confédération 2017, en Russie. Lors de la deuxième journée, André Zambo marque son premier but en sélection nationale en ouvrant le score contre l’Australie. Avec ses 8 sélections en équipe A du Cameroun, le marseillais est phase de devenir l’un des leaders des quintuple champions d’Afrique pour les années à venir.

En club, il se fait de plus en plus une place dans l’entre-jeu des olympiens. Lors du derby, face au Paris Saint Germain, André Zambo a été « impérial et exceptionnel dans la récupérateur » pouvait-on entendre Habib Bèye, consultant à Canal+ et ancien capitaine de l’OM et de l’équipe du Sénégal. Son abatage et son sens tactique devant Neymar ont été salués par de nombreux supporters des bleus et blancs qui, à chaque touchée de balle l’applaudissaient en guise de remerciement pour sa belle prestation. « Pour Neymar, la consigne était spéciale : le ramener dans l’axe, le serrer, faire en sorte qu’il n’arrive jamais lancer. On avait notre méthode avec Flo (Thauvin) : il devait l’orienter vers moi, je devais le bloquer. À deux, c’est quand même plus simple. Je devais le piquer. Le coach m’avait prévenu. C’est un super talent, mais il peut péter les plombs. Alors sans grosse faute, avec des petits trucs, en le mettant parfois au sol, je l’ai titillé. Je l’ai trouvé assez calme, mais il a fini par s’énerver. C’étaient les consignes, on a été plus malins que lui sur ce match. », a laissé entendre le Lion après le derby.

Et malgré les erreurs de jeunesse comme c’est le cas lors de la 13e journée, face à Bordeaux où il perd une balle facile, synonyme du but adverse, André Zambo reste toujours soutenu par son entraineur. « On s’est mis tout seul en difficulté sur une erreur individuelle. Cela peut arriver », a reconnu l’entraîneur marseillais avant de regretter : « Elle a même empêché Franck de faire un bon match parce qu’il est resté là-dessus. On s’est mis tout seul en difficulté sur une erreur individuelle. Cela peut arriver », a reconnu l’entraîneur marseillais avant de regretter : « Elle (l’erreur) a même empêché Franck de faire un bon match parce qu’il est resté là-dessus. Mais c’est un jeune joueur et il nous fera gagner d’autres matches. Il a fait une très belle saison jusque-là », a estimé le technicien français en conférence de presse d’après-match.

Avec 12 rencontres disputées, soit 912 minutes dans les jambes, André Zambo reste l’un des éléments clefs de l’“OM Champions Project” qui tend à faire du champion d’Europe 92, l’un des meilleurs club d’Europe.

Sportsinfos-buzz.com, Paris.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *